La coloscopie

Préparation de coloscopie

La préparation de coloscopie commence 3 jours avant l’examen, en suivant un régime sans résidus qui consiste à ne manger que les produits suivants :

Lait et dérivés Fromages à pâte dure (gruyère, cantal …)
Pas de yaourt ni de lait.
Viandes et abats Viandes blanches : veau, porc sans graisse
Volaille sans peau
Bœuf maigre
Agneau
Foie grillé
Poissons Tous si cuits nature.
Charcuterie Jambon maigre cuit.
Œufs Durs, mollets, pochés, au plat, omelette …
Céréales Farine blanche, riz, pâtes, semoule, blédine, tapioca, maïzena.
Pas de farine complète. Pas de pain.
Pain et dérivés Biscottes uniquement à base de farine blanche.
Légumes Ne boire que du bouillon de légume. Ne pas manger de légumes.
Fruits Aucun fruit autorisé, pas de jus fruit avec pulpe.
Jus de fruit sans pulpe de type Oasis autorisé.
Corps gras Le moins possible et plutôt margarine.
Sucres Sucre blanc, miel, gelée (mais pas de confiture)

_

La veille de lexamen au soir

Prendre un dîner léger la veille de l’examen (une assiette de riz blanc ou de pâtes) puis boire 1 litre de Moviprep en 1 heure maximum. Ne plus rien manger une fois la préparation commencée. Vous pouvez boire des liquides sucrés.
Boire le 2ème litre de Moviprep 5h avant l’examen en une heure. Bien rester à jeun (pas boire, pas manger, pas fumer) 4h avant la coloscopie.

Conseils pratiques

Si vous suivez un traitement anticoagulant, bien prévenir votre gastroentérologue et l’anesthésiste au moment de la prise de RV, soit plusieurs jours avant. Dans certain cas il convient d’arrêter ce traitement auparavant, ou au contraire il peut vous être conseillé de le poursuivre. Chaque situation est différente. En fonction du traitement endoscopique effectué, il peut aussi vous être demandé de ne pas reprendre votre traitement anticoagulant avant plusieurs jours, n’hésitez pas à en parler à votre gastroentérologue.

La veille de l’examen : téléphoner au secrétariat d’endoscopie de la clinique (01 40 72 40 00) pour confirmer l’heure de votre RV. Celui-ci peut en effet être modifié en fonction des urgences. Enfin la durée de votre examen, comme celui des autres examens est variable en fonction des traitements endoscopiques parfois nécessaires. Il est donc possible que l’heure fixée ne soit pas respectée et nous nous en excusons par avance.

Le jour de l’examen : apporter la lettre du médecin traitant, les radiographies éventuelles, la carte de groupe sanguin et les bilans sanguins éventuels. Apporter la carte vitale et votre attestation de sécurité sociale.
Votre gastroentérologue prend des dépassements d’honoraires dont vous trouverez ci joint le montant. Vous pouvez vérifier auprès de votre mutuelle ce qu’elle vous remboursera. Cela peut varier suivant le type de coloscopie ; en cas de polypectomie le montant du dépassement peut être supérieur.

Après l’examen : durant la coloscopie, il est nécessaire de remplir le colon d’air et vous pouvez donc ressentir des douleurs abdominales qui disparaissent lors de l’évacuation des gaz. Mais si la douleur vous paraît anormale et que vous n’êtes pas rapidement soulagé, vous devez prévenir le gastroentérologue.

De même si des saignements abondants apparaissent alors que vous aviez des polypes qui ont été enlevés, vous devez prévenir.

Si des polypes ont été enlevés, vous recevrez dans 2 semaines environ le résultat de l’analyse microscopique. Et nous vous conseillerons une coloscopie de contrôle avec un délai qui varie en fonction du type de polype enlevé. Nous vous demandons de respecter ce délai et d’organiser en temps voulu une nouvelle coloscopie, car si vous aviez des polypes, c’est que vous avez tendance à en fabriquer et n’oubliez pas que certains d’entre eux peuvent devenir cancéreux. N’hésitez pas à consulter votre gastroentérologue. Vous pouvez aussi vous informer et vous inscrire sur le site internet des patients polypectomisés de France : adpf.info